CEA | CIMAP | LIDYL | LLB | LSI | NIMBE | SPEC | webmail : intra - extra | Accès VPN-SSL | 
English

 / 

IRAMIS

L'annuaire [+] Contact
Fils RSS   Contact
Plaquette : Sciences

 

Les faits marquants [+]

 

Coups de projecteur

Théorie-Modélisation-Simulation-Calculs à l'IRaMiS


2013 | Prix Louis D. à Thibault Cantat.
JW Player goes here
2013 | STM et AFM : Molécules, photons et microscopies à sonde locale.
JW Player goes here

Chimie à l'IRaMiS


Lasers à l'IRaMiS

Dossier multimédia "nanosciences" du CEA

 

Sur vos agendas ... [+]

Découvrez les Activités Scientifiques et Techniques de l'IRaMiS...

Du nouveau sur ...les projets scientifiques

Les dépêches [+]
Remise du Grand Prix Jean Ricard de la SFP à Daniel Estève    

img imgBernard Bigot, Administrateur Général du CEA, Alain Fuchs, Président du CNRS, et Alain Fontaine, Président de la Société Française de Physique (SFP), ont remis le Grand Prix Jean Ricard* 2013 de la SFP à Daniel Estève de l'IRAMIS/SPEC, Prix récompensant "son activité scientifique en physique mésoscopique et quantronique, mondialement reconnue". Ce prix lui a été remis lors d'une grande cérémonie, où ont été remis les Prix du magazine "La Recherche" et les Prix de la SFP.

Les lauréats du Prix Ricard*. (* plus haute distinction décernée par la Société Française de Physique).

 
L. Barbier, dépêche du 21/10/2014

 

Japan-France Symposium on biomolecular structure and function - Technical fusion between spectroscopy and theory   

Japan-France Symposium on biomolecular structure and function - Technical fusion between spectroscopy and theory, le 31 October 2014, au CEA Saclay @ Bâtiment 522 - Salle 138.

Programme de la journée :

10:00-10:05  Hiroya Asami (Tokyo Tech, Japan) Opening Remarks
10:05-10:35

 

Eric Gloaguen (CEA Saclay, France)

IR and UV spectroscopy of neutral peptides: lessons from the confrontation between experiment and theory
10:35-11:05

 

 Vanesa Vaquero (CEA Saclay, France)

UV spectroscopy of gas phase peptides: Evidence of “missing” conformers
11:05-11:35  Shun-ichi Ishiuchi (Tokyo Tech, Japan) Laser desorption high-pressure supersonic jet spectroscopy of neurotransmission system
11:35-12:05 Hiroki Otaki (RIKEN, Japan)

Structure determination of polypeptide with efficient sampling, clustering, and anharmonic vibrational analysis

12:05-14:00 Lunch Break
14:00-14:30  Gilles Grégoire (Univ. Paris13, France) Photo-induced reactivity in protonated aromatic amino acids
14:30-15:00  Pierre Çarçabal (Univ. Paris-Sud., France)

 

Models for sugar-peptide interactions probed in the gas phase

15:00-15:30

 

 Shu-hei Urashima (Yokohama City Univ., Japan)

Novel linear dichroism spectroscopy for the structural identification of biomolecules isolated in the gas-phase

15:30-16:00

(Coffee) Break

16:00-16:30 Shohei Yamazaki (Hirosaki Univ., Japan) Computational study on the photophysics of microsolvated clusters of nucleobases
16:30-17:00 Thomas Gustavsson (CEA Saclay, France) DNA excited states as seen by femtosecond fluorescence studies and corroborated by theory
17:00-17:30  Norifumi Yamamoto (Chiba Tech, Japan) Pathways of enzymatic reactions and protein conformational changes studied by molecular simulations
17:30-17:35 Michel Mons (CEA Saclay, France) Closing remarks

 

 

 
S. Jubera, dépêche du 21/10/2014

 

 
A. Menelle, dépêche du 20/10/2014

 

Bourse UNESCO - PhosAgro - UICPA à Thibault Cantat du NIMBE   

Premières bourses UNESCO - PhosAgro - UICPA attribuées à 6 jeunes scientifiques de talent pour la recherche dans le domaine de la chimie verte à Moscou, dont Thibault Cantat de l'IRAMIS/NIMBE. / First UNESCO - PhosAgrob - IUPAC grants to six talented young scientists for research in the field of green chemistry in Moscow, of which Thibault Cantat from IRAMIS/NIMBE.

img Les premières bourses dans le cadre d'un programme de chimie verte lancée par l'UNESCO, l'Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) et PhosAgro pour soutenir la recherche dans les domaines de la protection de l'environnement et la santé humaine, ont été attribuées à 6 jeunes scientifiques au niveau international. Parmi eux Thibault Cantat de l'IRAMIS/NIMBE pour ses travaux sur un "Procédé durable de synthèse des amines méthylés et phosphines à partir du dioxyde de carbone". Communiqué de presse. Communiqué de l'UNESCO.

Félicitations au lauréat !


The first grants under a green chemistry programme launched by UNESCO, the International Union of Pure and Applied Chemistry (IUPAC) and PhosAgro to support research in the areas of environmental protection and human health, were awarded to young scientists from around the world. Among them Thibault Cantat of IRAMIS/NIMBE for his work on "Sustainable synthesis of methylated amines and phosphines from carbon dioxide". Press release. Unesco press release.

Congratulations to the laureate!

 
L. Barbier, dépêche du 17/10/2014

 

img Christiane Alba-Simionesco elected at the Chair of ENSA   
img
 
Congratulation to Christiane Alba-Simionesco, director of the LLB.
She has just been elected at the chair of the ENSA (European Neutron Scattering Association). We wish her a fruitfull chair of this famous association.
A. Menelle, dépêche du 17/10/2014

 

img En route pour ESS !    

img

9 Octobre 2014 : Pose de la première pierre de la source de spallation européenne de neutrons ESS, à Lund en Suède.  En parallèle à la construction du grand instrument, les équipes du LLB sont fortement impliquées dans la construction des instruments scientifiques les plus performants qui seront installés autour de l'ESS, et leur exploitation scientifique. Ce même jour, les premiers instruments auxquels le LLB participera ont été approuvés par le conseil d’administration de l’ESS (3 sur 5 au total). 

(ESS FSC Press Photo).Retrouvez l'info sur le site du LLB.  Site WEB de l'ESS.

 
A. Menelle, dépêche du 16/10/2014

 

Lettre à François Hollande, Président de la République.   

Lettre remise au président de la République le 13 Octobre 2014 pour l'avertir de la situation dramatique dans laquelle se trouve les laboratoires de recherche français. La lettre est signée de 660 directeurs d'unités de recherche.

 
A. Menelle, dépêche du 14/10/2014

 

img Magnetic neutron spectroscopy of a spin-transition Mn3+ molecular complex   

The magnetic properties of the mononuclear complex [Mn3+(pyrol)3(tren)] in both high-spin (5E, HS, S = 2) and low-spin (3T1, LS, S = 1) states have been nvestigated. A full spin-Hamiltonian model is proposed based on these first INS results obtained in a thermal ST molecular magnetic system.

img

"Magnetic neutron spectroscopy of a spin-transition Mn3+ molecular complex"
Karl Ridier, Sylvain Petit, Béatrice Gillon, Grégory Chaboussant, Damir A. Safin and Yann Garcia, Phys. Rev. B 90, 104407.

We have investigated by inelastic neutron scattering (INS), neutron diffraction, and magnetometry the magnetic properties of the mononuclear complex [Mn3+(pyrol)3(tren)] in both high-spin (5E, HS, S = 2) and low-spin (3T1, LS, S = 1) states. The system presents a spin transition (ST) around 47 K with a small hysteresis width (TST,↑ = 47.5 K and TST,↓ = 46 K) characteristic of an efficient collective transition process. In the HS state, the INS spectrum at 56 K and zero magnetic field is accounted for by a zero-field splitting with D = −5.73(3) cm−1 and |E| = +0.47(2) cm−1 which may be the result of a dynamic Jahn-Teller effect reported in the literature. In the LS state, a single magnetic peak at 4.87 meV is observed, still at zero field. Despite the existence of an unquenched orbital moment (L = 1) in the ground 3T1 state, we argue that it may be described by a genuine S = 1 spin Hamiltonian owing to the existence of a strong trigonal distortion of the Mn3+ coordination octahedron. The observed peak corresponds to a transition M = +1 within the S = 1 ground state split by a large single-ion anisotropy term D = +39.3 cm−1. A full spin-Hamiltonian model is proposed based on these first INS results obtained in a thermal ST molecular magnetic system.
 
A. Menelle, dépêche du 13/10/2014

 

img En route pour ESS   

La première pierre de la source de spallation européenne de neutrons ESS, à Lund en Suède, et les premiers spectromètres acceptés par le conseil d’administration de l'ESS.

La construction de la source de spallation européenne ESS (European Spallation Source) a commencé à Lund (Suède). ESS est un très grand instrument destiné à fournir des faisceaux de neutrons pour la recherche fondamentale et la recherche appliquée. Cette cérémonie du 9 octobre marque le début d’une aventure scientifique des 50 prochaines années avec une instrumentation de pointe qui s’appuie sur une expertise internationalement reconnue des ingénieurs chercheurs du CEA du CNRS et des Universités.

L’ESS sera une infrastructure de recherche pluridisciplinaire utilisant la source de neutrons la plus puissante au monde. Elle ouvrira aux scientifiques de nouvelles possibilités de recherche dans les domaines à fort enjeu sociétal comme la santé, l’environnement, l’énergie, le climat, les transports, ou même  l’archéologie, tout en permettant des avancées en recherche fondamentale grâce aux propriétés uniques de la sonde neutronique  pour l’étude des propriétés structurales et dynamiques de la matière. L’ESS sera composée d’un accélérateur de haute technologie qui amène à l’énergie de 2 GeV un fort courant de protons pulsés à 14 Hz pour une énergie moyenne du faisceau de 5 MW. La réaction de ce faisceau sur une cible de tungstène produira des neutrons qui seront guidés jusqu’à des spectromètres donnant accès à des observables très diverses. Cette source sera plus puissante que les installations existantes au Japon ou aux Etats-Unis et produira ses premiers neutrons en 2019 pour un début d'exploitation à plein régime des spectromètres en 2023-2025. Beaucoup de nations européennes sont impliquées dans sa construction à la fois pour l’accélérateur et pour les instruments associés. La France va largement participer à la construction de l’ESS depuis la production des neutrons jusqu’à leur exploitation sur des instruments. Une contribution significative à l’accélérateur est apportée par l’IN2P3 au CNRS avec l’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay, et par le CEA avec  l’IRFU. 

 

Les équipes  du laboratoire Léon Brillouin, unité mixte CEA et CNRS,  sont  quant à elles  fortement impliquées dans la construction des instruments scientifiques les plus performants  ainsi que leur exploitation scientifique. Ce même jour les premiers instruments  auxquels le LLB participera ont été approuvés par le conseil d’administration de l’ESS (3 sur 5 au total) : il s agit de SKADI pour la diffusion de neutrons aux petits angles, de C-Spec, pour la spectroscopie en temps de vol et de Dream pour la diffraction de poudres. Ces projets sont portés conjointement avec les équipes allemandes du centre de Jülich et de FRMII à Munich. D’autres propositions sont en cours de préparation et seront déposées en 2015.  Il est important de rappeler que les équipes de recherche du CEA, du CNRS et des Universités ont une position de leader scientifique  dans ce domaine avec un très fort impact de leurs publications grâce à une implantation culturelle forte depuis de nombreuses années en France autour de la source nationale du LLB et de la participation au centre international de l Institut Laue Langevin.

A. Menelle, dépêche du 13/10/2014

 

img ESS Foundation Stone Ceremony : 9/10/2014

 

Retour en haut