| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact
Univ. Paris-Saclay

Faits marquants 2018

27 mars 2018

Fort de l'expérience développées ces dernières années en simulation de la tranmission d'impulsions lumineuses ultra-courtes à travers des systèmes optiques simples ou relativement complexes, l'équipe PHI du Lidyl propose une méthode pour modifier à volonté et de façon conséquente la vitesse de propagation du maximum d'intensité d'une impulsion lumineuse, cette vitesse pouvant même devenir négative !

Le dispositif proposé est simple et consiste à jouer sur le large domaine spectral que présente une impulsion courte (femtoseconde : 10-15 s) et le chromatisme du dispositif. Les avancées dans ce domaine sont rapides puisqu'une équipe américaine a déjà réussi à mettre expérimentalement en évidence le phénomène. Cette nouvelle possibilité de façonner les impulsions lumineuses a de multiples applications potentielles : accélération de particules, physique des plasmas, expériences résolues en temps à l'échelle sub femtoseconde...

08 septembre 2018
Lien avec leurs propriétés photovoltaïques et maitrise de la séparation e--trou

Les cellules solaires à base de pérovskites présentent de fort rendement car elles permettent d'élargir la fraction du spectre solaire qui peut être converti en électricité. Ces performances sont directement liées à leur structure cristalline bien particulière, dont les propriétés de vibrations ont été étudiées par diffusion de neutrons.

Cette étude permet d'atteindre l'ensemble des propriétés élastiques de ces matériaux, données indispensables pour progresser dans l'utilisation des pérovskites hybrides halogénées pour une utilisation en cellule photovoltaïque ou comme émetteur de lumière.

22 mai 2018

Les transitions de phase sont des phénomènes physiques bien connus, qui font partie de notre vie quotidienne : l’eau liquide gèle à 0°c, bout à 100 °C ; certains métaux comme l’étain (étain blanc et étain gris) changent de structure cristalline en fonction de la température... Mais certaines de ces transitions peuvent être de nature bien différente, en lien avec l'existence de défauts "topologiques", qui ne peuvent apparaitre ou disparaitre qu'accompagnés de leurs anti-défauts

Une collaboration de théoriciens et d'expérimentateurs, dont des spécialistes de diffusion de neutrons, s’est intéressée à un matériau quantique unidimensionnel : BaCo2V2O8 (BACOVO). L'étude montre qu’il s’agit d’un système modèle pour l’étude d’une nouvelle transition de phase topologique, gouvernée non pas par un seul, mais par deux types d’excitations topologiques, qui sont de plus quantiquement conjuguées : l'application d'un champ magnétique externe permet de piloter, le système que l'on peut placer dans chacune des phases où une des deux excitations est dominante.

 

 

Retour en haut