UMR 3685 NIMBE : Nanosciences et Innovation pour les Matériaux, la Biomédecine et l'Énergie

NIMBE (Nanosciences et Innovation pour les Matériaux, la Biomédecine et l'Énergie) est une nouvelle Unité Mixte de Recherche CEA‐CNRS (UMR 3685), spécialisée dans la conception, le façonnage et l'analyse de la matière de l’échelle du micron à l'échelle nanométrique, ainsi que la compréhension des mécanismes physicochimiques et leurs synergies à ces échelles.

L'ensemble de ces approches est appliqué en priorité aux grands enjeux sociétaux que sont les (nano)matériaux pour la gestion durable de l’énergie, le traitement de l'information, l’environnement, le diagnostic biomédical, le patrimoine…

NIMBE compte une centaine de chercheurs et techniciens permanents et s’appuie sur 7 laboratoires, tous membres d’un Labex :

L’unité fait partie des membres fondateurs de la Fédération de chimie physique du plateau de Saclay (FR3510 CNRS).

Ses domaines d’activité principaux sont :

  • Synthèse de nano-objets et matériaux nanostructurés, mise en forme et (nano)caractérisation et simulation: nanotubes de carbone et d'imogolite, nanoparticules par voies CVD et colloïdale, oxydes semiconducteurs poreux, copolymères à blocs…; mécanismes de nucléation, dynamique et réactivité dans les nanosystèmes; interfaces et fluides confinés; études sur les éléments légers dans les matériaux pour l'énergie; effets relativistes, équations intégrales.
     
  • Nanochimie pour l’électronique: Co-intégration; lithographie douce; électronique moléculaire; électronique souple imprimée; architectures innovantes.
     
  • Nanochimie pour la santé, l’environnement et le patrimoine: Capteurs et biocapteurs; imagerie RMN des interactions biologiques, notamment par des biosondes utilisant les gaz hyperpolarisés; auto-assemblage peptidique; vectorisation de médicaments; interactions entre vivant et environnement, toxicité, écotoxicité; archéométrie, patrimoine.
     
  • Nanochimie pour la gestion durable de l'énergie: Stockage électrochimique (batteries); stockage chimique (H2, CO2); conversion chimique-électrique (Piles à Combustible); conversion lumière-électrique (photovoltaïque); cycles de vie et durabilité des matériaux; nanochimie et autres filières énergétiques.
     
  • Instrumentation et modélisation en nanosciences: RMN portable; RMN ultrasensible par bruit de spin; détection de nanoparticules par spectrométrie de masse…

Presentation of the Division "Nanosciences and Innovation for Materials, Biomedicine and Energy ".

 

http:///nimbe/

Maj : 10/02/2017 (2301)

Voir aussi
Cellular scale :   Hyperpolarized 129Xe can be used in  cell suspensions using two different strategies: Alone, as a free diffusive tracer. Xenon enters in the cells in ~30 ms without losing its hyper-polarization. Xenon interacting with living cells gives rise to a specific NMR signal in the 200 ... Lire la suite »
Laboratoire d'Innovation en Chimie des Surfaces et Nanosciences (LICSEN) :   Chemical Functionnalization of Surfaces ► Mechanisms of surface and nanomaterial modifications ► Application-oriented surface modifications : Graftfast®  Polymer metallization  the SEEP ... Lire la suite »
Laboratory 'Structure and Dynamics by Magnetic Resonance' :   Version française   The Laboratory 'Structure and Dynamics by Magnetic Resonance' (LSDRM) belongs to NIMBE, UMR CEA/CNRS 3685. The research axes are centered on the conception and the use of new NMR tools. Cutting edge methods and original approaches ... Lire la suite »
NMR : Novel zwitterionic reverse micelles for encapsulation of proteins in low-viscosity media :     High resolution NMR fails in the case of large macromolecules (molecular size >35 kDa) due to slow tumbling which results in short relaxation time T2 and signal loss during pulse sequences, even for proteins enriched in stable isotopes (15N, 13C, 2H), and in spite of the ... Lire la suite »
Spintronique Organique au LICSEN : Contact: Ludovic Tortech (LICSEN & UPMC) Des capteurs extrêmement sensibles nés des recherches en spintronique et capables de détecter des champs magnétiques ultra-faibles sont déjà sur le marché. Des développements importants sont ... Lire la suite »

 

Retour en haut