Nouveaux outils contre le cancer
Contact : Thomas Berthelot logo_tutelle 

Illustration de nanoparticules fonctionnalisées avec un agent de ciblage et d’imagerie pour l'angiogenèse tumorale , ainsi que son interaction sur les récepteurs cellulaires des cellules endothéliales.

Une tumeur maligne, ou cancer, comme les tissus sains, nécessite de l’oxygène et des nutriments pour sa croissance. Pour cela, la tumeur induit la formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux présents dans le tissu sain avoisinant. Une fois formés, ces vaisseaux facilitent non seulement la croissance de la tumeur, mais aussi la dissémination de cellules cancéreuses vers d’autres organes distants (métastases). Ce processus aussi appelé angiogenèse tumorale, est devenue une cible thérapeutique de première importance pour le traitement du cancer notamment.

Des chercheurs de l’IRAMIS en partenariat avec leurs collègues des Universités de Bordeaux ont développés des molécules permettant de cibler certaines voies d’activation et d’enzymes impliquées dans les différentes étapes de l’angiogenèse tumorale. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs présenté des résultats prometteurs pour la thérapie. Ces nouveaux vecteurs biologiques ont également été utilisés pour le transport ciblé de capsules de polymères capables de transporter des médicaments ou des agents de contraste pour l’imagerie médicale in vivo. Ils sont aussi utilisés pour le diagnostic in vitro comme par exemple la mesure de l’activité d’enzymes clés dans les processus d’angiogénèse.

 

Maj : 03/01/2016 (1678)

 

Retour en haut