| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | English
Univ. Paris-Saclay

Le Laboratoire des Solides Irradiés (LSI) est un laboratoire mixte CEA-CNRS-Ecole Polytechnique, implanté sur le Campus de l'Ecole Polytechnique à Palaiseau.

Ses activités sont centrées sur :

Site Internet du LSI (Ecole Polytechnique).

Les activités du laboratoire LIDYL - UMR 9222 CEA-CNRS sont centrées sur l'interaction rayonnement-matière et concernent des aspects aussi bien physiques que chimiques. Les programmes de recherche s'étendent des systèmes atomiques et moléculaires simples aux systèmes moléculaires et biomoléculaires complexes jusqu'aux plasmas.

Le Laboratoire Léon Brillouin (LLB) est un Laboratoire National financé conjointement par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA). Ses missions sont :

  • Promouvoir l'utilisation de la diffraction et de la spectroscopie neutronique dans tous les domaines possibles de la recherche fondamentale et appliquée.
  • Accueillir et assister les équipes d'expérimentateurs qui viennent, pour un temps limité, réaliser une expérience grâce à l'un des instruments mis à leur disposition.
  • Maintenir, sur ses propres programmes scientifiques, une recherche de qualité ; développer des collaborations.

Implanté sur le site du CEA/Saclay, le LLB met en oeuvre les spectromètres qui utilisent les neutrons produits par le réacteur Orphée.

 

(homepage in English)

Bienvenue au Service de Physique de l'Etat Condensé : SPEC - UMR 3680 CEA-CNRS.
Cette UMR dépend de DRF/IRAMIS, au sein du CEA de Saclay et de l'INP au CNRS.

La physique de la matière condensée est étudiée au SPEC depuis ses aspects les plus fondamentaux jusqu'aux applications dans les cas qui s'y prêtent. Les approches sont extrêmement variées et permettent l'exploration de mondes qui vont de l'échelle nano aux objets macroscopiques. Fort de ses publications dans des revues scientifiques spécialisées, le SPEC est aussi un lieu de transfert technologique et de brevets. Le SPEC est impliqué dans de nombreuses collaborations, aussi bien avec le CEA qu'au niveau national et international.

Patrice Roche est le responsable de cette Unité, en collaboration avec ses adjoints Céline Fiorini et Myriam Pannetier-Lecoeur.

NIMBE (Nanosciences et Innovation pour les Matériaux, la Biomédecine et l'Énergie) est une nouvelle Unité Mixte de Recherche CEA‐CNRS (UMR 3685), spécialisée dans la conception, le façonnage et l'analyse de la matière de l’échelle du micron à l'échelle nanométrique, ainsi que la compréhension des mécanismes physicochimiques et leurs synergies à ces échelles.

L'ensemble de ces approches est appliqué en priorité aux grands enjeux sociétaux que sont les (nano)matériaux pour la gestion durable de l’énergie, le traitement de l'information, l’environnement, le diagnostic biomédical, le patrimoine…

NIMBE compte une centaine de chercheurs et techniciens permanents et s’appuie sur 7 laboratoires, tous membres d’un Labex :

L’unité fait partie des membres fondateurs de la Fédération de chimie physique du plateau de Saclay (FR3510 CNRS).

Ses domaines d’activité principaux sont :

  • Synthèse de nano-objets et matériaux nanostructurés, mise en forme et (nano)caractérisation et simulation: nanotubes de carbone et d'imogolite, nanoparticules par voies CVD et colloïdale, oxydes semiconducteurs poreux, copolymères à blocs…; mécanismes de nucléation, dynamique et réactivité dans les nanosystèmes; interfaces et fluides confinés; études sur les éléments légers dans les matériaux pour l'énergie; effets relativistes, équations intégrales.
     
  • Nanochimie pour l’électronique: Co-intégration; lithographie douce; électronique moléculaire; électronique souple imprimée; architectures innovantes.
     
  • Nanochimie pour la santé, l’environnement et le patrimoine: Capteurs et biocapteurs; imagerie RMN des interactions biologiques, notamment par des biosondes utilisant les gaz hyperpolarisés; auto-assemblage peptidique; vectorisation de médicaments; interactions entre vivant et environnement, toxicité, écotoxicité; archéométrie, patrimoine.
     
  • Nanochimie pour la gestion durable de l'énergie: Stockage électrochimique (batteries); stockage chimique (H2, CO2); conversion chimique-électrique (Piles à Combustible); conversion lumière-électrique (photovoltaïque); cycles de vie et durabilité des matériaux; nanochimie et autres filières énergétiques.
     
  • Instrumentation et modélisation en nanosciences: RMN portable; RMN ultrasensible par bruit de spin; détection de nanoparticules par spectrométrie de masse…

Presentation of the Division "Nanosciences and Innovation for Materials, Biomedicine and Energy ".

 

Retour en haut