Electrochimie
L'électrochimie est utilisée dans une large diversité de situations, que ce soit pour analyser des processus (corrosion, mécanismes de réactions en solution, etc... ) ou pour caractériser des matériaux -entre autre pour l'énergie.
Electrochimie

Electrogreffage localisé de polymères sur or, piloté par la pointe d'un microscope électrochimique. (l'épaisseur de chaque trait est de 100 microns)

A l’IRAMIS,  l’électrochimie est utilisée dans une large diversité de situations, que ce soit pour analyser des processus  (corrosion, mécanismes de réactions en solution, etc... ) ou pour caractériser des matériaux. Dans ce dernier volet, l’iramis a de nombreuses activités en électrocatalyse, dans les batteries, ou en biodétection.

Pour toutes ces études l’IRAMIS dispose d’un parc d’appareillages variés, s’appuyant sur des configurations classiques (RDE, RRDE)   ou pour des études spécifiques : montages photo-électrochimique, microscopie électrochimique, microbalance  à quartz, demi-piles, pile à combustible, pile boutons…

L’ensemble des séquences expérimentales, incluant la voltamétrie cyclique et la spectroscopie d’impédance électrochimique sont régulièrement mises en œuvre.

 
#119 - Màj : 21/10/2016
Technique (desc. gen.)
The aqueous chemical growth (ACG) [1] allows growing well-organized nanostructured oxide films with thicknesses from tens to several hundreds of nanometers. For hematite deposition the substrates (e.g. FTO on glass substrates) are dipped in aqueous FeCl3 acidic solution contained in closed bottles. The hydrothermal growth activation is achieved at temperatures lower than 100°C, the substrate being covered by an iron oxy-hydroxide film, the akaganeite phase.
Le banc de mesure mis en place à SPEC/LNO permet la réalisation des mesures de photo-électrolyse de l'eau et de spectroscopie d’impédance. Le montage comporte une lampe Xe de 1000W, un filtre IR, un monochromateur, la cellule électrochimique avec 3 électrodes et/ou un détecteur pour la calibration du flux lumineux.
Voir aussi
Description mésoscopique et multiphysique des processus de transport de matière et de transfert de charges
    La modélisation développée au laboratoire LICSEN s’appuie sur une description mésoscopique et multiphysique des processus de transport de matière et de transfert de charges.
Ce projet vise à accroitre la compréhension du phénomène d’électrogreffage localisé qui apparaît dans le cas d’électrodes fortement polarisées approchant un substrat.
Faits marquants scientifiques
24 août 2012
Collaboration CEA-DSV/LCBM - CEA-LITEN - CEA-LETI et CEA-IRAMIS
Dans le cadre du développement de la filière énergétique hydrogène, la production d'hydrogène par électrolyse de l'eau nécessite des catalyseurs efficaces. En remplacement du platine, rare et cher, des oxydes de cobalt ont été proposés.
16 mars 2009
J. Charlier, A. Ghorbal, F. Grisotto, S. Palacin
Le développement et la réalisation de dispositifs en micro- et bio-électronique nécessite souvent de déposer des couches de substances organiques sur des surfaces conductrices ou semi-conductrices. Pour ceci l'accroche chimique (ou greffage) est très efficace.
21 septembre 2007
Vincent Mévellec, Sébastien Roussel, Guy Deniau, Serge Palacin
Le greffage de polymères sur des surfaces conductrices de l’électricité suscite depuis plusieurs années toute l’attention de l’équipe du Laboratoire de Chimie des Surfaces et des Interfaces dirigé par Serge Palacin.

 

Retour en haut