CEA |   |   |   |   |   |   | webmail : intra - extra |  Accès VPN-SSL | Contact | English
smarg.jpg

Sylvie MARGUET

Chercheur CNRS, CR1
CEA Saclay, IRAMIS-NIMBE-LEDNA,  Université Paris Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette, France 
tel.jpg  01 69 08 62 83
email.gif

Publications:  Google Scholar Citations   ;   ISI Web of Science ;   ResearchGate

 Page de l’équipe: « Nanoparticules d’or pour la Plasmonique »

 

Domaine de Recherche : Interaction Lumière-Matière, Nanosciences

2008-ce jour : j’ai rejoint le laboratoire  édifices nanométriques  du CEA Saclay pour y développer une nouvelle thématique, Nanostructures d’or pour la Nanophotonique.  Mon projet consiste à synthétiser puis assembler des nanoparticules d’or (NPs) et des nanohybrides d’or pour la plasmonique, qui est un domaine de recherche multidisciplinaire en pleine expansion au vue des nombreuses applications en physique, chimie et biologie. Les NPs métalliques peuvent confiner la lumière incidente à leur surface dans des volumes extrêmement réduits. Cet effet de nanoantenne optique peut être mis à profit pour exalter des phénomènes linéaires et non-linéaires dans un chromophore placé à proximité de la NP (spectroscopies et photochimie exaltées par les plasmons).

La chimie colloïdale permet de synthétiser des nanoparticules d’or (AuNPs) de taille et de forme contrôlées. La mise au point des dosages des réactifs, conduisant à l’obtention de solutions monodisperses, reste empirique car difficile à prévoir. La figure illustre quelque unes des formes de AuNPs  que nous synthétisons : sphères, bâtonnets, fils, cubes, étoiles, octahèdres, triangles (en cours). Les propriétés de ces matériaux sont étudiées en collaboration avec plusieurs équipes expertes dans les différents domaines de la plasmonique (cf ci-dessous)

NanoparticulesOr.png

 

1988-2007 : mon domaine de recherche était la photophysique-photochimie. J’ai étudié, expérimentalement et théoriquement, les états excités de systèmes moléculaires en combinant les spectroscopies optiques (extinction/fluorescence) résolues en temps (ns, ps) et des outils de chimie théorique (chimie quantique, théorie excitonique). Cette approche globale fut utilisée pour étudier des réactions photo induites telles que le transfert d’énergie, le transfert d’électron, la photoisomérisation, la fluorescence dans de nombreux systèmes moléculaires tels que les colorants, les cristaux liquides, les multichromophores, l’ADN ou encore les boites quantiques.

Financements:

ANR grant “HAPPLE” [2013-2016] avec coll. 1-2-3

DIM Nano-K "COSSMET" [2014-2015] avec coll. 4

Collaborations :

  1. R. Bachelot, J. Plain, LNIO, Troyes, FR
  2. F. Charra, C. Fiorini-Debuisschert, L. Douillard, CEA Saclay, FR
  3. O. Soppera, C. Ecoffet, J.P. Malval, F. Wieder, IS2M, Mulhouse, FR
  4. E. Le Moal, E. Boer-Duchemin, G. Comtet, G. Dujardin, ISMO, Orsay, FR
  5. M. Canva, J. Moreau, Institut d’Optique IOGS, Palaiseau, FR

Curriculum Vitae :

1966: née à Besançon, France

1988 : Ingénieur Chimiste “Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse”

1992: Doctorat Chimie-Physique, Université Paris-Sud

1993: Post doctorat, N.I.S.T., Washington DC, USA

Depuis 1993 : chercheur CNRS au CEA Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette

1997: 6 mois dans le groupe du Pr. M. A. El-Sayed, Atlanta, USA

 

 

Retour en haut