Analyse des minerais de plomb argentifère au Moyen Age, confrontation des sources historiques, archéologiques et apport de l’'ethnographie.
F. Téreygeol, C. Castro logo_tutelle logo_tutelle 

Essai au scorificatoire d'un minerai de plomb

L'analyse des minerais est une phase essentielle sur laquelle peut reposer le succès d'une entreprise minière. Il s'agit à partir d'un échantillon représentatif du gisement de déterminer la teneur en métal précieux de celui-ci. Dans le cadre des minerais de plomb argentifère, la méthode d'essai la plus commune est celle dite par coupellation. Profitant de l'oxydation plus rapide du plomb par rapport à l'argent, les essayeurs séparent les deux métaux. Une fois débarrassé du plomb, il est facile de déterminer par pesée la masse d'argent présente dans l'échantillon de départ et d'établir un rapport. Ce moment du processus de production de l'argent au Moyen Age n'a pas donné lieu à beaucoup de découvertes archéologiques. Il est un peu mieux connu par les textes. Et, surtout, il peut être comparé à la méthode d'essai des alliages monétaires bien renseignée par les textes mais aussi par les sources archéologiques. Enfin des données ethnographiques apportent un éclairage nouveau sur un procédé que l'on pensait abandonné au profit de méthodes plus modernes.

 

Maj : 30/07/2014 (330)

 

Retour en haut