| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | Français
Observer les multiples degrés de libertés d’un solide à l’échelle attoseconde
Romain GENEAUX
Department of Chemistry, University of California, Berkeley
Thu, Jun. 27th 2019, 11:00-12:30
LIDYL Bât.522, Grande salle 137-138, CEA-Saclay

Les développements de la science attoseconde en font aujourd'hui un outil spectroscopique de choix pour l'étude d'atomes, de molécules, et de la matière condensée. Une difficulté inhérente à la compréhension de l’évolution d’un système en phase condensée est le nombre important de degrés de libertés du système : les dynamiques électroniques, structurelles et de spin sont fortement couplées, et souvent difficiles à démêler. Pourtant, c’est justement grâce à la compétition entre ces degrés de libertés qu’émergent les propriétés particulières de chaque solide, et qui rend sa compréhension essentielle.

Nous présentons différentes études de dynamiques ultrarapides en phase solide mettant en lumière le couplage entre ces degrés de libertés, qui concernent : la dynamique d'excitons de cœur dans l'oxyde de magnésium, la désaimantation ultrarapide dans des multicouches Co-Pt, et l’étude des propriétés d’interface silicium-oxyde de silicium, au moyen d’une technique de diffraction rasante attoseconde récemment développée.

Contact : Caroline LEBE

 

Retour en haut