| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | Français
Des lasers de puissance à l’optique relativiste
Pascal Monot
IRAMIS/SPAM
Thu, Jun. 06th 2013, 11:00
Bât 774, Amphi Claude Bloch, Orme des Merisiers

Depuis leur invention, il y a plus de cinquante ans, les lasers sont l’objet d’un développement technologique intense qui a conduit à une prolifération considérable d’instruments de caractéristiques multiples. On peut ainsi produire aujourd’hui des impulsions lumineuses ultra-brèves dont la puissance dépasse le Petawatt (1015 W).

Je montrerai en particulier comment le principe d’amplification d’impulsions à dérive de fréquence, issu du domaine des radars, a permis de s’affranchir de la limite « naturelle » du gigawatt, imposée par le seuil de dommage des milieux amplificateurs. Focalisées, les impulsions lumineuses permettent d'atteindre des éclairements de l’ordre de 1020 W/cm2 : Le caractère à la fois très bref et très intense des impulsions lumineuses permet d’exciter fortement la matière en la plaçant dans un état très éloigné de l’équilibre. La matière neutre soumise à l'impulsion laser est rapidement ionisée, pour former un plasma, et les électrons libérés oscillent à des vitesses proches de celle de la lumière. Après avoir apporté quelques éclairages sur les champs disciplinaires ouverts par le caractère relativiste de l’interaction, je décrirai les perspectives apportées par les installations laser en devenir.

Contact : Pascal MONOT

 

Retour en haut