| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | Français
Étude des effets de la corrosion radiolytique du graphite nucléaire des réacteurs UNGG : conséquences sur le comportement de radionucléides tels que 14C et 36Cl
N. Bérerd, A. Blondel, M. Le Guillou, N. Moncoffre, Y. Pipon, G. Silbermann et N. Toulhoat
Institut de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL), Université Lyon 1, Villeurbanne
Mon, Feb. 18th 2013, 14:00-15:00
NIMBE Bât.546, p.21, CEA-Saclay

Le groupe ACE (Aval du Cycle Électronucléaire) de l’IPN de Lyon étudie depuis plusieurs années le comportement de certains radionucléides d’intérêt dans le graphite nucléaire des réacteurs de 1ère génération Uranium Natural Graphite Gaz. Ces études visent à déterminer la localisation et la spéciation de ces radionucléides dans le graphite irradié et doivent permettre d’apporter des précisions sur les inventaires déterminés par ailleurs. Elles sont réalisées par implantation ionique des isotopes stables permettant de simuler la présence des éléments radioactifs. La température, l’irradiation et la radiolyse à l’interface gaz/graphite, qui sont les principaux paramètres gouvernant le comportement des espèces au sein du graphite, sont étudiés de manière découplée.

Nous présenterons les principaux résultats de ces études et plus particulièrement les travaux en cours sur l’irradiation et la radiolyse avec des particules chargées.

 

Contact : Gerard BALDACCHINO

 

Retour en haut