| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact
Univ. Paris-Saclay
Collaborations

Théorie Thomas-Fermi de l'ionisation multiple
M. Brewczyk (Université de Bialystok, Pologne)
L'ionisation multiple est appréhendée grâce à un modèle hydrodynamique de type Thomas-Fermi qui permet de traiter les systèmes multi-électroniques en champ laser intense de manière non perturbative. Les énergies cinétiques de multifragmentation de CO2 and N2O sont bien reproduites par le modèle.

Ph. Hering, Thèse de doctorat, Paris (1999)
Ph. Hering, M. Brewczyk, and C. Cornaggia, Phys. Rev. Lett. 85, 2288 (2000)

 

 

États électroniques des ions moléculaires multichargés
Ph. Millié et V. Brenner (Laboratoire Francis Perrin, Saclay, France)
Les énergies des états électroniques des ions moléculaires multichargés sont calculées de manière ab initio par des méthodes de champ auto-consistant (acronyme  CASSCF/CASPT2 en anglais).

L. Quaglia et al., J. Phys. B : At. Mol. Opt. Phys. 35, L145 (2002)

 

 

Théorie quantique de l'ionisation simple et multiple
E. Charron (Laboratoire de Photophysique Moléculaire, Université Paris Sud, Orsay, France)
L'ionisation double de H2 est décrite par l'équation de Schrödinger à 2 électrons actifs. Les dynamiques électroniques et nucléaires y apparaissent en termes de paquets d'ondes dépendant du temps. En particulier la dynamique nucléaire ultrarapide est traitée de manière quantique afin de s'affranchir de l'approximation de Born-Oppenheimer utilisée lorsque la dynamique nucléaire est beaucoup plus lente que la dynamique électronique.

S. Saugout, C. Cornaggia, A. Suzor-Weiner, and E. Charron, Phys. Rev. Lett 98, 253003 (2007)
S. Saugout, E. Charron, and C. Cornaggia, Phys. Rev. A 77, 023404 (2008)

 

 

Ionisation tunnel et multiphotonique ultrarapides de H2
J. Posthumus, X. Urbain et coll. (Laboratoire de Physique Atomique et Moléculaire, Université Catholique de Louvain, Belgique)
La population vibrationnelle de l'ion moléculaire H2+ était inconnue dans le cas où cet ion est produit par ionisation tunnel de H2. Aussi l'approximation de Franck-Condon était généralement utilisée. Toutefois un écart important à cette approximation a été mis en évidence à 790 nm. Ce résultat montre la variation importante du taux d'ionisation tunnel en fonction de la distance internucléaire, variation confirmée par un calcul récent. Cette avancée a été possible grâce au dispositif très original de mesure de populations vibrationnelles mis au point à Louvain-la-Neuve. Le régime multiphotonique est étudié en utilisant la 3ième harmonique du laser à 263 nm. La dynamique moléculaire et les populations vibrationnelles qui en résultent, sont dominées par le déplacement de niveau des résonances multiphotoniques.

X. Urbain et al., Phys. Rev. Lett. 92, 163004 (2004)
J.H. Posthumus, B. Fabre, C. Cornaggia, N. de Ruette, and X. Urbain, Phys. Rev. Lett. 101, 233004 (2008)

 

 

Spectroscopie femtoseconde du complexe acide carminique-ADN
C. Kryschi (Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg, Allemagne), Th. Gustavsson (Laboratoire Francis Perrin, Saclay, France), et S. Pommeret (Service de Chimie Moléculaire, Saclay, France)
L'acide carminique et le complexe acide carminique-ADN photoexcités ont été étudiés en solution tampon de pH7 par fluorescence résolue en temps et absorption transitoire.

R. Comanici et al., Chem. Phys. 325, 509 (2006)

 

 

Ionisation et dissociation multiphotoniques de petites molécules
D. Dowek et coll. (Laboratoire des Collisions Atomiques et Moléculaires, Université Paris Sud, Orsay, France)
Une analyse complète tri-dimensionnelle de l'ionisation et de la dissociation multiphotoniques de NO2 et CF3I a été réalisée à 400 nm et 266 nm grâce au dispositif très performant « Corrélations Vectorielles » développé au Laboratoire des Collisions Atomiques et Moléculaires. Ces expériences seront poursuivies sur le serveur PLFA du Service Photons Atomes et Molécules.

 
#1228 - Màj : 11/10/2018

 

Retour en haut