Matière à Haute Densité d'Energie

Contact : Thomas BLENSKI


Notre activité de recherche est centrée sur les propriétés électroniques et radiatives des plasmas denses et chauds. Ce travail a d’importantes implications dans le domaine de l’énergie, en particulier dans les sciences de la fusion thermonucléaire. Nous développons des modèles d’atomes dans les plasmas ainsi que des méthodes pour calculer leur équation d’état. Afin de valider les modèles théoriques, nous effectuons des campagnes sur des grands lasers, et en particulier des mesures d’opacité sur le laser LULI-2000 de l’École Polytechnique.


Ce domaine est à la fois fondamental et appliqué. Parmi les questions fondamentales figure la physique des systèmes Coulombiens fortement couplés. Nos recherches ont des applications dans les installations de fusion inertielle et en astrophysique où les conditions physiques « exotiques » de la matière que nous étudions sont en effet courantes. En fusion inertielle les phénomènes radiatifs sont déterminants pour le transfert d’énergie au sein du plasma. Les opacités radiatives comme les équations d’état des plasmas denses sont nécessaires à la modélisation des scénarios de fusion par confinement inertiel. En astrophysique les phénomènes de transfert radiatif que nous étudions définissent notamment la position de la transition entre les zones convective et radiative dans les intérieurs stellaires, ou la période de pulsation des étoiles beta-céphéides.
 

  

  

Modèles pour la Matière dense et Chaude
Mesures d’opacité dans les plasmas

 

  

  

Plasmas astrophysiques
Étude des plasmas à l’aide de codes détaillés
 
#688 - Màj : 27/11/2018
Thèmes de recherche

Interaction laser-matière : Matière sous conditions extrêmes

  "Matière sous conditions extrêmes" (LIDyL) se composent de trois groupes de recherche   Attophysique Le groupe ATTO étudie la production par génération d'harmoniques d'ordre élevé dans un gaz d'impulsions de lumière dans l'extrême UV (10-100nm), de durée ultra-brève, typiquement une centaine d'attosecondes (1as=10-18s).......

Interaction laser-matière : Matière sous conditions extrêmes
Voir aussi
Faits marquants scientifiques
12 février 2015
Nous relatons ici une expérience qui s'est déroulée sur l'installation LULI-2000 pendant l'année 2014. L'interaction d'un faisceau laser de 30 à 400 J pendant 1.5 nanoseconde crée un plasma des matériaux sondés qui est analysé à environ 500 µm en avant du point d'impact.
19 juin 2007

Thomas Blenskia et Bogdan Cichockib

aCEA Saclay, DSM/IRAMIS/LIDYL, Bât 522, F91191 Gif-sur-Yvette Cedex, France bInstitute of Theoretical Physics, Warsaw University, Hoza 69, 00-681 Warsaw, Poland Dans un plasma dense et chaud (étoiles, interaction avec un  laser nanoseconde, fusion inertielle …), les atomes sont partiellement ionisés et forment un mélange d'ions et d'électrons à la dynamique très complexe.
Publications HAL

Dernières publications MHDE


Toutes les publications MHDE dans HAL-CEA

Thèses
0 sujet /LIDYL/MHDE

Dernière mise à jour : 27-02-2021


 

Stages
Images
Interaction laser-matière : Matière sous conditions extrêmes
Description quantique et thermodynamique d\'un plasma dense et chaud
Description quantique et thermodynamique d\'un plasma dense et chaud
Caractérisation hydrodynamique et spectroscopie X d\'émission de plasmas de brome et d’aluminium hors équilibre thermodynamique local.
Calculs à l’ETL d’opacité de couche M ouverte  pour les enveloppes des étoiles pulsantes
Mesures d’opacité dans les plasmas créés par lasers
Mesures d’opacité dans les plasmas créés par lasers
Mesures d’opacité dans les plasmas créés par lasers

 

Retour en haut