| Centre
Paris-Saclay
| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST
Univ. Paris-Saclay
19 octobre 2012
En biologie et médecine, l'histopathologie est l'évaluation clinique des tissus, pour laquelle la RMN, technique incontournable, permet de déterminer la structure chimique des prélèvements. L’enjeu est ici de trouver une instrumentation et une méthode de RMN pour l'analyse automatisée de la composition métabolique des très petites quantités de matière biologique.
31 mars 2009
H. Desvaux, D. J.Y. Marion, G. Huber, P. Berthault
En résonance magnétique nucléaire dont l'application la plus connue est l'IRM, on mesure usuellement, aux bornes d'une bobine, la tension qui reflète l'induction créé par l'aimantation nucléaire mise préalablement en précession par une impulsion radiofréquence.
30 mai 2007
La faible sensibilité de la Résonance Magnétique nucléaire (RMN) rend très difficile l'étude de très petites quantités de matière, mais un groupe de recherche du DRECAM a pu repousser la limite de détection de la méthode.

 

Retour en haut