LUmière et MOlécules - LUMO
Contact : Michel Mons
logo_tutelle logo_tutelle 

Le groupe de recherche "LUmière et  MOlécules - LUMO" rassemble sous une même entité au sein du LIDYL, l'équipe "Dynamique réactionnelle -DyR" et l'équipe "Structures BioMoléculaires - SBM".

Le groupe LUMO, pour Lumières et Molécules, a pour domaine de recherche la physico-chimie moléculaire en phase gazeuse. Son action est tournée vers l’interaction des systèmes moléculaires complexes avec la lumière, isolés ou en agrégats, avec pour objectif scientifique général de documenter, par diverses spectroscopies laser et par modélisation théorique, les interactions rencontrées dans ces systèmes, aussi bien dans leur état fondamental que dans leurs états électroniques excités. L’un des enjeux est alors de résoudre la complexité conformationnelle, tautomérique, etc… de ces objets afin de pouvoir documenter le rôle de la structure sur leurs propriétés dynamiques, notamment leur dynamique électronique, au travers d’expériences de type pompe-sonde. Ce programme est réalisé grâce à une forte synergie expérience-théorie assurée par la présence simultanée de ces deux compétences au sein de l’équipe, constituée de chimistes et de physiciens
L’essentiel de l’activité, notamment déclinée au travers de projets sélectionnés par l’ANR, se partage entre trois thèmes principaux, liés à la structure et la dynamique électronique de systèmes flexibles et de biomolécules (projets ESBODYR, ION PAIRS, TUNIFOLDS), le développement et l’utilisation d’expériences et de sources innovantes (Dispositif GOUTTELIUM, Projets ION PAIRS et VAPOBIO) ainsi que d’une action de valorisation/application dans le cadre d’une thématique NRBC. 
 

 

 

 

L’équipe « LUMO » est implantée sur le centre CEA Paris-Saclay, bâtiments 522 et 462. Elle possède quatre expériences de physico-chimie de phase gazeuse, équipées de sources innovantes (désorption laser, dissolution en CO2 supercritique, hébergement en gouttelettes d’hélium), irradiées par la lumière de son propre parc de lasers (ps, ns ou continus), dans les domaines UV, visible, IR moyen et plus lointain. Enfin, elle maintient son propre parc de stations de travail (~ 4 noeuds/50 procs) et utilise les ressources nationales du « Calcul Intensif » (TGIR GENCI & CCRT-CEA). 

 
#3210 - Màj : 24/06/2021


Retour en haut