CEA |   |   |   |   |   |   | webmail : intra - extra |  Accès VPN-SSL | Contact | English

Sujet de stage / Master 2 Internship

Retour à la liste des stages


Recherche et développement sur un détecteur d’ions légers dans l’air

Spécialité : / CHIMIE

Contact : ROUX Raphael,
e-Mail : raphael.roux@cea.fr,   Tel : +33 1 69 08 51 27
Laboratoire : NIMBE/LEEL

Stage pouvant se poursuivre en thèse : Non
Durée du stage : 0-6 mois
Date limite de constitution de dossier : 29/03/2019

Résumé :
Le but du stage est de fabriquer un détecteur d’ions légers de quelques MeV fonctionnant dans l’air. Les capteurs que nous utilisons habituellement seraient endommagés par le flux direct. A partir de simulations et de prototypes il faudra mettre au point une méthode pour mesurer les ions diffusés dans l’air.

Sujet détaillé :
Dans le cadre d’une expérience utilisant un faisceau d’ions Hélium de quelques MeV extrait dans l’air, il est nécessaire de mesurer le flux d’ions arrivant sur un échantillon. Le problème est que ce flux, compris entre 1000 et 10000 ions/s, tombe dans une zone « grise » des détecteurs commerciaux. Pour y remédier, il est proposé de faire une détection indirecte du faisceau en mesurant une fraction diffusée dans l'air hors axe de celui-ci avec un détecteur classique. Il faudra ainsi développer une solution technique grâce à des simulations numériques, construire un prototype et le valider par des mesures avec le faisceau d’ions.
Le Laboratoire d'Etude des Eléments Légers (LEEL) poursuit des thèmes de recherche qui se concentrent autour du comportement des éléments légers dans les matériaux pour l'énergie. Il contribue également aux études liés aux effets d’irradiation et notamment la radiolyse de solutions. C’est sur cette thématique que ce projet s’inscrit. L’étudiant sera inséré dans le groupe technique en charge de l’accélérateur. Ce groupe, à la tête duquel se trouve le chercheur responsable de l’étudiant, est composé d’un ingénieur de recherche, d’un assistant ingénieur compétent en électrotechnique et en automates, d’un assistant ingénieur mécanicien et électrique et d’un opérateur. Ils assurent le bon fonctionnement de l’accélérateur (destiné aux analyses et aux irradiations), mais aussi les maintenances de ce dernier.
Techniques utilisées au cours du stage :
simulations numériques, mesures d'un faisceau d'ion

Mots clés : Instrumentation, interaction particules-matière

Lien vers le laboratoire
Lien vers la page du tuteur

 

Retour en haut