CEA
CNRS
Univ. Paris-Saclay

Service de Physique de l'Etat Condensé

Stages Master 2 SPEC / année 2020 - 2021

GNE - Groupe Nano-Electronique

LEPO - Laboratoire d'Electronique et nanoPhotonique Organique

  • Etude de particules diélectriques et hybrides en vue de la mise en œuvre de nanomarqueurs pour l’imagerie en biologie
    Spécialité : OPTIQUE / Interaction laser-matière,    Laboratoire : SPEC/LEPO
    Contact : FIORINI Celine,

    Résumé : L’objectif du stage consistera à analyser les propriétés de conversion de fréquence (génération de 2nd harmonique – SHG) de particules diélectriques nanométriques en vue de leur implémentation future pour le marquage et l’imagerie en milieu biologique : il s’agira plus particulièrement de démontrer la possibilité d’exalter le signal SHG de ces particules suite à leur couplage à des nanoantennes plasmoniques. Ce travail sera mené dans un cadre collaboratif, un banc de caractérisation couplant mesures optiques et topographiques de nano-objets individuels est d’ordres et déjà opérationnel.

    Mis à jour le 28/09/2020   Afficher : Français | English | PDF | 


LNO - Laboratoire Nano-Magnétisme et Oxydes

SPHYNX - Systèmes Physiques Hors-équilibre, hYdrodynamique, éNergie et compleXes

  • L’irréversibilité est-elle une transition de phase en turbulence ?
    Spécialité : PHYSIQUE / Physique statistique,    Laboratoire : SPEC/SPHYNX
    Contact : DUBRULLE Berengere,

    Résumé : Le but de ce stage est d’essayer de prouver que l'irréversibilité observée en turbulence est une transition de phase. On effectuera des simulations numérique d'une équation modèle afin de caractériser cette transition, et de voir dans quel mesure elle permet d’expliquer l’anomalie de dissipation observée en turbulence.

    Mis à jour le 18/09/2020   Afficher : Français | PDF | 


  • Stochasticité spontanée et singularités en turbulence
    Spécialité : PHYSIQUE / Physique statistique,    Laboratoire : SPEC/SPHYNX
    Contact : DUBRULLE Berengere,

    Résumé : Le but de ce stage est prouver l'existence de la stochasticité spontanée en utilisant une nouvelle expérience appelée GVK. Cette expérience a été spécialement conçue pour explorer la dynamique de particules et des mouvements turbulents, avec une résolution jamais atteinte jusqu’à présente. Dans ce stage, on effectuera des mesures expérimentales à l’aide de dispositif d’imagerie vélocimétrique, et on analysera les données pour mettre en évidence le phénomène, et ses liens possibles avec des quasi-singularités

    Mis à jour le 18/09/2020   Afficher : Français | PDF | 


 

Retour en haut