Service de Physique de l'Etat Condensé

Détection électromagnétique de la signature neuronale à l'aide de capteurs magnétorésistifs
logo_tutelle 

L’objectif principal de cette thèse consiste à développer une sonde à base de capteurs magnétorésistifs (Giant Magnetoresistance –GMR ou Tunnel Magnetoresistance-TMR) afin de mesurer le champ magnétique induit par les courants circulant le long des neurones. L’électrophysiologie classique permet actuellement d’enregistrer les potentiels électriques locaux des cellules nerveuses mais les électrodes utilisées n’apportent pas d’informations sur la signature magnétique de ces cellules. La sonde (appelée "magnétrode" en référence aux électrodes d’électrophysiologie) doit permettre d’obtenir la réponse électromagnétique des neurones, en utilisant la très bonne sensibilité et la possibilité de miniaturisation des capteurs magnétiques très sensibles (GMR ou TMR).

Dans un premier temps, la fabrication, la miniaturisation et la caractérisation des magnétrodes seront effectuées puis des tests in-vitro et in-vivo seront réalisés en collaboration avec respectivement l’équipe d’Alain Destexhe et Thierry Bal de l’Unité de Neurosciences, Information et Complexité (UNIC) du CNRS à Gif-sur-Yvette et celle du Professeur Pascal Fries de l’Ernst Strüngmann Institute (ESI) for Neuroscience in Cooperation with Max Planck Society à Francfort.

 

Maj : 26/02/2016 (2257)

 

Retour en haut