Spectroscopie théorique
logo_tutelle logo_tutelle logo_tutelle 

Le groupe de Spectroscopie Théorique du LSI est composé de 5 chercheurs permanents (CNRS et Ecole polytechnique) et un ingénieur systèmes (CNRS), et environ douze étudiants en thèse et post-docs. Visitez notre site web officiel.

Le groupe s'intéresse à la théorie fondamentale de la matière condensée et en particulier à la structure électronique. Plus précisément, nous étudions les excitations électroniques, grâce à la Théorie de la Fonctionnelle de la Densité statique et dépendant du temps, ainsi que la Théorie des Perturbations à Plusieurs Corps. Nous développons des théories ab-initio et des codes de calculs, et nous les appliquons à la fois à des systèmes modèles à des fins de recherche fondamentale ainsi qu'à des matériaux d'intérêt technologique comme l'opto-électronique ou le photovoltaïque. Le groupe fait partie des membres fondateurs du "European Theoretical Spectroscopy Facility" (ETSF) et travaille en étroite collaboration avec des groupes expérimentaux internationaux experts en spectroscopie optique, spectroscopie de perte d'énergie d'électrons, ou de diffusion inélastique des rayons X. Finalement, le groupe de Spectroscopie Théorique a une longue tradition d'enseignement de haut niveau, à la fois sur place et au CECAM, où des écoles sont régulièrement organisées pas nos membres.

 
#172 - Màj : 05/02/2018
Faits marquants scientifiques
21 décembre 2020
Les spectres de photoémission reflètent la structure électronique des matériaux. Du fait même de la méthode, le système observé n'est plus dans son état fondamental mais présente des excitations de quasi-particules (paires électron-trou), ainsi que des effets à plusieurs corps qui ne peuvent être compris simplement comme l’excitation de particules renormalisée.
16 novembre 2015
Les excitons sont des excitations élémentaires collectives de basse énergie de la matière solide, impliquant la création de paires électron-trou. Ces excitations sont au cœur de l'interaction lumière-matière et à l'origine de phénomènes aussi divers que les processus photovoltaïques ou photo-catalytiques.
01 septembre 2010
J. Vidal, S. Botti, P. Olsson, J.-F. Guillemoles et L. Reining
Les cellules photovoltaïques élaborées à partir de couches minces atteignent aujourd'hui des performances à même de concurrencer les cellules à base de silicium les plus performantes (~ 20 %). La technologie couche mince la plus prometteuse repose sur le composé CuIn(S,Se)2 qui se révèle être un excellent absorbeur de lumière.
24 mai 2007
V. Véniard, E. Luppi et le groupe de Spectroscopie Théorique,
CEA/DRECAM - Laboratoire des Solides Irradiés (LSI), Ecole Polytechnique.
Lorsqu'on éclaire un objet, la transmission, la diffusion, ou l'absorption et la réémission de la lumière traduisent la réponse linéaire du milieu éclairé. A fort éclairement, la réponse de ce même milieu peut devenir non linéaire entraînant la génération d'harmoniques.
Publications HAL
Thèses
Vous devez préciser le champ "id_ast" pour dans la table des unités.
Stages

Vous devez préciser l'id_ast dans la table des unités.

Images
Spectroscopie théorique
Génération de seconde harmonique dans les semiconducteurs : premiers calculs en TD-DFT
Génération de seconde harmonique dans les semiconducteurs : premiers calculs en TD-DFT
Origine de l\'efficacité des cellules photovoltaïques en couche mince CuIn(S,Se)2
Origine de l\'efficacité des cellules photovoltaïques en couche mince CuIn(S,Se)2
Dispersion des excitons : A la frontière de la spectroscopie théorique
Dispersion des excitons : A la frontière de la spectroscopie théorique
Dispersion des excitons : A la frontière de la spectroscopie théorique
Déterminer les forces de corrélations électroniques par spectroscopie de photoémission résolue en angle (ARPES)

 

Retour en haut