Les sujets de thèses

2 sujets IRAMIS//NIMBE

Dernière mise à jour : 19-04-2018


««

• Interactions rayonnement-matière

 

Effets d’ionisation en couche interne sur des molécules d’intérêt biologique en milieu aqueux

SL-DRF-18-0325

Domaine de recherche : Interactions rayonnement-matière
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Jean-Philippe RENAULT

Marie-Anne Hervé du Penhoat

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-09-2018

Contact :

Jean-Philippe RENAULT

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01 69 08 15 50

Directeur de thèse :

Marie-Anne Hervé du Penhoat

UPMC - IMPMC

+33 1 44 27 72 05

Page perso : http://iramis.cea.fr/Phocea/Membres/Annuaire/index.php?uid=jrenault

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

Le but de cette thèse est de mieux comprendre l’impact physicochimique des ionisations en couche interne sur les molécules d’intérêt biologique. Ces évènements extrêmes, injectant des centaines d’électrons volt sur des échelles atomiques, pourraient en effet jouer un rôle majeur en radiobiologie.



Cette thèse sera conduite dans le cadre d’une collaboration entre le CEA Saclay et le synchrotron SOLEIL. Elle abordera d'une part des développements spectroscopiques pour suivre des changements structuraux dans les biomolécules ionisées et d'autre part la mise en place des irradiations avec des rayonnements X mous sur les lignes METROLOGIES et PLEIADES. Un volet simulation par dynamique moléculaire ab initio pourra de plus être développé en collaboration avec l’Université Pierre et Marie Curie.

Etude par radiolyse des processus de vieillissement dans les batteries lithium-ion

SL-DRF-18-0424

Domaine de recherche : Interactions rayonnement-matière
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Sophie LE CAER

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-09-2018

Contact :

Sophie LE CAER

CNRS - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01 69 08 15 58

Directeur de thèse :

Sophie LE CAER

CNRS - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01 69 08 15 58

Page perso : iramis.cea.fr/Pisp/sophie.le-caer

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/Phocea/Vie_des_labos/Ast/ast_groupe.php?id_groupe=50

Les questions de vieillissement et de sécurité constituent un défi majeur dans le domaine des batteries lithium-ion. Récemment et pour la première fois, nous avons montré que la radiolyse (i.e. la réactivité induite par l'interaction entre les rayonnements ionisants et la matière) est un outil puissant pour l'identification rapide (minutes, jours) des produits formés lors de la dégradation de l'électrolyte d'une batterie lithium-ion après plusieurs semaines, voire plusieurs mois de cyclage. L'objectif de ce travail de thèse est d'étendre l'approche radiolyse :

* au criblage d'électrolytes et de combinaisons électrolytes/matériaux pour identifier les plus robustes. Les mécanismes réactionnels induits par les rayonnements ionisants seront étudiés en détails dans le cas des électrolytes les plus prometteurs;

* à l'étude détaillée des processus interfaciaux (électrode/électrolyte) pour des électrodes positives et négatives dans le cas des systèmes les plus intéressants précédemment identifiés.



Une vision globale et détaillée des mécanismes à l'œuvre dans les batteries lithium-ion en fonctionnement sera donc obtenue et les systèmes les plus résistants au rayonnement, donc à l'électrolyse, seront identifiés et étudiés.

 

Retour en haut