Biocapteurs nanostructurés et biorécepteurs pour la mesure de la toxicité de polluants environnementaux
Rodica Elena Ionescu
Laboratoire de Nanotechnologie et d'Instrumentation Optique, Institut Charles Delaunay, UMR CNRS 6281, UTT, Troyes
Lundi 25/09/2017, 14h00-15h00
NIMBE Bat.127, p.26, CEA-Saclay

Le développement industriel, les progrès techniques et l’utilisation croissante de produits de synthèse ont facilité notre vie quotidienne mais ont clairement eu un impact sur notre santé et la qualité de l’environnement. Il est donc nécessaire de disposer d’outils performants permettant une détection rapide de substances toxiques et l’évaluation de leur toxicité. Ces outils doivent être les plus intégrés possibles et capables de réaliser les mesures sur des échantillons de volume limité.

Pour la détection, les biocapteurs utilisant des surfaces nano-structurées et la résonance plasmonique de surface apparaissent constituent une solution particulièrement adaptée à ce besoin. La première partie de ce séminaire présentera différents procédés mis au point au LNIO, peu coûteux et faciles de mise en œuvre permettant de développer ce type de surfaces actives.

Pour l’évaluation de la toxicité, la solution présentée et discutée dans la deuxième partie du séminaire repose sur l’évaluation de la mortalité de bactéries génétiquement modifiées ou de neutrophiles porcins en présence de substances toxiques. Cette mortalité est évaluée par des mesures de luminescence.

Contact : Patrick GUENOUN

 

Retour en haut