Irradiation cellulaire en mode ion par ion
Contact : Hicham KHODJA logo_tutelle logo_tutelle 
Irradiation cellulaire en mode ion par ion

Exemple de mise en évidence de cassures double brin induites par l'irradiation par marquage du gH2AX (vert) et 53BP1 (rouge) dans un noyau géant MC3T3. Le marquage du noyau est réalisé par coloration Hoechst 33342 (bleu).

Nous avons réalisé l'étude de la réponse de cellules ostéoblastiques (MC3T3) à des irradiations contrôlées et ciblées à l'aide du dispositif d'irradiation ion par ion. Cette étude apporte un nouveau regard sur l'effet de voisinage (plus connu sous l'appellation bystander effect), dont l'origine est ici double: signalisation membranaire et mitochondriale. Jusqu'à présent, l'effet bystander était en général évoqué pour expliquer l'apparition d'effets délétères dans des cellules non directement ciblées. Ici, outre cette observation, nous avons également fait apparaitre un effet d'amplification dans les cellules cibles elles-mêmes: ainsi, pour une dose par cellule identique, la réponse à l'irradiation (évaluée par différents marqueurs de l'irradiation comme l'apparition de micronoyaux) est considérablement augmentée quand les cellules voisines sont elles-mêmes irradiées.  Il faut donc dans notre cas élargir ainsi le concept de l'effet bystander également aux cellules cibles.

 

Maj : 08/01/2017 (969)

 

Retour en haut