Premières analyses métallographiques des produits sidérurgiques trouvés sur le site médiéval de Castel-Minier (Aulus-les-Bains, 09).
P. Dillmann, F. Tereygeol, C. Verna* logo_tutelle logo_tutelle 

Métallographie optique d'un lingot très aciéré trouvé sur le site d'Aulus

Le gisement de plomb argentifère sur la commune d’Aulus-les-Bains a conduit à l’installation d’un important site de production d’argent. Les recherches archéologiques entreprises depuis 2003 ont permis de démontrer également la présence d’une activité sidérurgique. Les premiers travaux archéologiques ont conduit à la découverte de deux ferriers. L’un d’entre eux a fait l’objet d’un sondage. Nous avons pu mettre en évidence la présence de scories liées à l’étape de réduction de minerai mais également celle de résidus de forge et/ou d’épuration et des fragments de minerai. Ainsi, ce site présente l’opportunité de fournir presque la totalité des éléments de la chaîne opératoire directe, de la réduction à la forge. Les premières caractérisations métallographiques et chimiques des produits sidérurgiques trouvés sur le site ont débuté en 2004. Elles montrent que ceux-ci sont constitués d’alliages ferreux très carburés. Ces informations peuvent être mises en relation avec les connaissances historiques actuelles de la production de la région à cette époque basée sur l’utilisation d’installations sidérurgiques particulières : la mouline. L’analyse des inclusions non métalliques a été effectuée et repose sur l’utilisation de techniques classiques telles que la spectrométrie X EDS couplée au microscope électronique à balayage mais également de méthodes plus fines telle que la micro-fluorescence X sur générateur à anode tournante. Elle montre sans aucun doute qu’un minerai à forte teneur en manganèse a été réduit à Aulus dans une vallée dépourvue de gisements de fer exploitables. Cette découverte peut être mise en perspective avec les connaissances sur les principales sources d’approvisionnement de minerai de fer de la région. De plus, basés entre autre sur les premières analyses par activation neutronique d'éléments trace, d’une part de quelques minerais de la région, d’autre part des produits sidérurgiques d’Aulus, les prémices d’une étude sur les échanges entres les vallées de Vicdessos et d’Aulus sont actuellement posés en termes analytiques et viennent compléter les données d’archives et de terrain. * Université Paris 8

Techniques utilisées :

Analyse par activation neutronique

 

Maj : 31/07/2014 (387)

 

Retour en haut