Capteurs Chimiques
Contact : Thu-hoa TRAN-THI (IRAMIS/SPAM) - Laurent MUGHERLI (IRAMIS/SPAM) logo_tutelle 

L’utilisation d’une réaction sélective au sein d’une matrice nanoporeuse, et associée à une détection optique, permet la détection rapide, sensible et bon marché des gaz cibles.

 

La surveillance de la qualité de l’air, enjeu majeur pour l’environnement et la santé, nécessite de détecter de très faibles teneurs en composés chimiques. A l’heure actuelle, il n’existe pas d’appareil de mesure permettant une surveillance directe qui soit à la fois sélectif, sensible, rapide et peu coûteux.

Ce constat nous a amenés à proposer des capteurs chimiques qui reposent sur une stratégie à trois composantes : l’utilisation de matériaux nanoporeux, dont la taille de pores contrôlée permet le piégeage sélectif des polluants-cible ; le dopage de ces matériaux avec des molécules-sondes, capables de réagir spécifiquement avec le polluant-cible conduit à une sélectivité élevée ; enfin, une détection optique directe assure une réponse rapide du capteur. Cette stratégie s’est révélée remarquablement efficace pour la détection de polluants de l’air comme le formaldéhyde, le chlore ou le trifluorure de bore. Des brevets ont été déposés et ont conduit à la création d’une entreprise innovante, Ethera1, pour le développement d’appareils de mesure de la contamination de l’air ambiant dans l’industrie ou chez les particuliers.

 


1Communiqué : "Amélioration de la qualité de l’air intérieur : la société ETHERA primée par le Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes "

 

 

Maj : 06/02/2013 (1680)

 

Retour en haut