CEA |   |   |   |   |   |   | webmail : intra - extra |  Accès VPN-SSL | Contact | Français

Sujet de stage / Master 2 Internship

Retour à la liste des stages


Mesure du spectre d'excitation d'un skyrmion individuel

Spécialité : PHYSIQUE / Physique de la matière condensée

Contact : DE-LOUBENS Grégoire ,
e-Mail : gregoire.deloubens@cea.fr,   Tel : +33 1 69 08 71 60
Laboratoire : SPEC/LNO

Stage pouvant se poursuivre en thèse : Oui
Durée du stage : 0-6 mois
Date limite de constitution de dossier : 27/04/2018

Résumé :
Les skyrmions magnétiques sont des singularités topologiques intéressantes pour le stockage et le transfert d'information. Le but de ce stage est d'utiliser une technique expérimentale de champ proche unique pour étudier la dynamique d'un skyrmion individuel stabilisé dans un nano-disque magnétique.

Sujet détaillé :
Les skyrmions sont des singularités topologiques qui peuvent apparaître dans certains matériaux magnétiques où une interaction spécifique, dite de "Dzyaloshinskii-Moriya" (DM), est suffisamment intense pour forcer un état d'équilibre de l'aimantation non colinéaire. Ces objets topologiques sont des candidats intéressants pour le stockage et le transfert d'information, car ils sont naturellement couplés à la spintronique [1]. Néanmoins, leur stabilité et leur dynamique restent à être étudiées. Récemment, il a été démontré que de telles structures, de taille typique quelques dizaines de nanomètres, pouvaient être stabilisées à température ambiante, notamment dans des nano-disques fabriqués à partir de multicouches présentant une forte interaction DM [2]. Leur spectre d'excitation a également été calculé [3], mais jamais encore mesuré. Le but de ce stage est d'utiliser un microscope de force par résonance magnétique (MRFM) disponible au laboratoire pour étudier la dynamique d'un skyrmion unique. Cette technique de champ proche, qui utilise une sonde magnétique placée à l'extrémité d'un levier mécanique très souple pour détecter la résonance magnétique est d'une grande sensibilité, puisqu'elle a déjà permis d'étudier la dynamique d'un vortex dans un nano-disque magnétique [4].

Ce travail de stage pourra se poursuivre par une thèse dans le laboratoire d'accueil, en co-tutelle avec l'unité mixte CNRS/Thales, dans le cadre du projet ANR TOPSKY.

[1] J. Sampaio, et al., Nucleation, stability and current-induced motion of isolated magnetic skyrmions in nanostructures, Nature Nanotechnology 8, 839-844 (2013)
[2] C. Moreau-Luchaire, et al., Additive interfacial chiral interaction in multilayers for stabilization of small individual skyrmions at room temperature, Nature nanotechnology 11, 444-448 (2016)
[3] J.-V. Kim, et al., Breathing modes of confined skyrmions in ultrathin magnetic dots, Phys. Rev. B 90, 064410 (2014)
[4] G. de Loubens, et al., Bistability of vortex core dynamics in a single perpendicularly magnetized nanodisk, Phys. Rev. Lett. 102, 177602 (2009)
Mots clés : Nanomagnétisme, skyrmion, résonance magnétique, spintronique

Lien vers le laboratoire
Lien vers la page du tuteur

 

Retour en haut