| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | Français
Morphologies de fractures au cours de la consolidation de couches colloïdales
 
FAST (Université d'Orsay)
Wed, Apr. 13th 2011, 11:15
SPEC Salle Itzykson, Bât.774, Orme des Merisiers

Les fractures dans les films minces apparaissent à différentes échelles et présentent des morphologies très variées : germes isolés, réseau de fractures connectées entre elles, décollement du substrat (delamination).

La plupart du temps indésirables dans les revêtements, les fractures peuvent être d'un grand intérêt pour la connaissance des tableaux de Maîtres. En effet, elles sont caractéristiques de la matière picturale employée. Guidé par cette problématique le système modèle suivant a été étudié : une couche de dispersion de particules colloïdales qui, au cours du séchage, conduit à la formation d'un gel fragile, siège de fortes contraintes mécaniques. Au cours de la consolidation de gel, ces contraintes évoluent et des générations successives de fractures sont formées. Celles-ci seront décrites en particulier en fonction de l'épaisseur et du caractère plus ou moins fragile de la couche gélifiée.

Ludovic Pauchard.

 

http://www.fast.u-psud.fr/~pauchard/
Contact : Elisabeth BOUCHAUD

 

Retour en haut