| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | English
Univ. Paris-Saclay

Les sujets de thèses

1 sujet IRAMIS

Dernière mise à jour : 28-03-2020


««

• Technologies pour la santé et l’environnement, dispositifs médicaux

 

Développement d’une plateforme microfluidique pour la compréhension de la pharmaco-cinétique moléculaire au niveau de la cellule unique

SL-DRF-20-0908

Domaine de recherche : Technologies pour la santé et l’environnement, dispositifs médicaux
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l’Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l’Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Florent Malloggi

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2020

Contact :

Florent Malloggi
CEA - DSM/IRAMIS/NIMBE/LIONS

+3316908 6328

Directeur de thèse :

Florent Malloggi
CEA - DSM/IRAMIS/NIMBE/LIONS

+3316908 6328

Page perso : http://iramis.cea.fr/nimbe/Pisp/florent.malloggi/

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

A partir d’un mélange de cellules isolées d’une tumeur d’un animal ayant été injecté avec une drogue anticancéreuse radiomarquée au tritium, ce projet vise à réaliser un tri cellulaire permettant de quantifier la dose exacte de la drogue accumulée dans chaque cellule de la tumeur. Cette approche permet de répondre à une question essentielle en pharmacologie : mettre en relation les effets observés (thérapeutiques et non-désirés) avec la dose de la drogue délivrée, dans ce cas au niveau de la cellule unique (cellules cancéreuses), mais aussi tous les autres types cellulaires présents dans le tissu tumoral. Essentielles dans le domaine du cancer, les applications de ce projet concernent également tout le champ d’application des médicaments.



Pour parvenir à cet objectif ambitieux et novateur, il faut mettre en cohérence différents domaines d’expertises et de nouvelles technologies. Dans ce contexte nous avons initié une collaboration avec plusieurs laboratoires du CEA Saclay depuis le marquage des cellules, leur tri et la détection du radioélément. Le sujet de thèse proposé ici s’inscrit dans ce projet et vise plus particulièrement à développer une puce microfluidique pour la séparation et le tri des cellules puis son imagerie à l’aide d’un détecteur de rayonnement beta.

 

Retour en haut