|   |   |   |   |   |  | webmail : intra-extraAccès VPN |  Accès IST |  Contact | English
Univ. Paris-Saclay

Les sujets de thèses

2 sujets IRAMIS

Dernière mise à jour : 22-07-2019


««

• Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux

 

Etude des mécanismes de formation de nano-étoiles d'or

SL-DRF-19-0869

Domaine de recherche : Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Fabienne TESTARD

Damien Alloyeau

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2019

Contact :

Fabienne TESTARD

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LIONS

01 69 08 96 42

Directeur de thèse :

Damien Alloyeau

CNRS - laboratoire MPQ

01 57 27 69 83

Page perso : http://iramis.cea.fr/Pisp/94/fabienne.testard.html

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

Voir aussi : http://www.mpq.univ-paris-diderot.fr/?-microscopie-electronique-avancee-

Parmi les différentes morphologies possibles des nanoparticules d’or, les nano-étoiles d’or ont une place particulière avec de nombreuses applications possibles dans le domaine de l’imagerie ou de la détection. Les pointes fines situées à l’extrémité des bras de ces particules permettent en effet de moduler finement leurs propriétés optiques (via la résonance plasmon localisée des pointes). Il est cependant encore difficile de maîtriser leur synthèse et en particulier d’obtenir des particules homogènes en taille, distribution, nombre de bras et longueurs de bras. L’optimisation de leur forme reste donc aujourd’hui un enjeu important pour des applications à grande échelle. Pour optimiser leur synthèse et leur stabilité, nous proposons dans ce sujet de thèse de suivre d’une part leur formation et d’autre part les processus de dégradation par des techniques in situ de microscopie électronique en milieu liquide et de diffusion de rayonnement X aux petits angles. La maîtrise des formes permettra de relier la structure des particules à leurs propriétés. Ce sujet est proposé en collaboration entre deux laboratoires: le Laboratoire Matériaux et Phénomènes quantiques, CNRS à l'Université Paris Diderot et le Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire dans l'unité mixte NIMBE CNRS/CEA.

Les plastiques en contact avec des fluides biologiques : caractérisation des interactions avec les protéines

SL-DRF-19-0420

Domaine de recherche : Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Interdisciplinaire sur l'Organisation Nanométrique et Supramoléculaire (LIONS)

Saclay

Contact :

Yves BOULARD

Serge PIN

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-09-2019

Contact :

Yves BOULARD

CEA - DSV/IBITEC-S/SB²SM

+33 169083584

Directeur de thèse :

Serge PIN

CNRS - UMR 3299

01 69 08 15 49

Page perso : http://iramis.cea.fr/Phocea/Membres/Annuaire/index.php?uid=spin

Labo : http://iramis.cea.fr/nimbe/lions/

Voir aussi : http://joliot.cea.fr/drf/joliot/Pages/Entites_de_recherche/I2BC_saclay/sb2sm.aspx

Les microplastiques et les nanoplastiques sont des polluants d’un nouveau genre qui peuvent soit se stabiliser dans l’eau soit au contraire s’agréger et sédimenter. Par leurs tailles, ils soulèvent de graves préoccupations pour la santé et l’environnement car ils peuvent être ingérés par les organismes aquatiques et s’accumuler dans la chaine alimentaire animale et humaine. L’objectif de cette thèse est de décrire les interactions entre micro et nanoplastiques et les protéines, interactions qui vont piloter le devenir de ces polluants en milieu biologique.

 

Retour en haut