CEA |   |   |   |   |   |   | webmail : intra - extra |  Accès VPN-SSL | Contact | English

Les sujets de thèses

Dernière mise à jour : 30-05-2017

IRAMIS

«««

• Biotechnologies, nanobiologie

 

Impression de nanovecteurs pour la médecine personnalisée – PrintDrugs

SL-DRF-17-0446

Domaine de recherche : Biotechnologies, nanobiologie
Laboratoire d'accueil :

Service Nanosciences et Innovation pour les Materiaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE)

Laboratoire Innovation, Chimie des Surfaces Et Nanosciences (LICSEN)

Saclay

Contact :

Thomas BERTHELOT

Date souhaitée pour le début de la thèse : 01-10-2017

Contact :

Thomas BERTHELOT

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LICSEN

01.69.08.65.88

Directeur de thèse :

Thomas BERTHELOT

CEA - DRF/IRAMIS/NIMBE/LICSEN

01.69.08.65.88

Voir aussi : http://iramis.cea.fr/Pisp/thomas.berthelot/

Voir aussi : http://iramis.cea.fr/nimbe/licsen/

L’utilisation des nanotechnologies en médicine, appelée plus communément nanomédecine, offre un grand nombre de révolution dans la santé. Dans le domaine de l’antibiothérapie par exemple, il pourrait être possible d’éradiquer les infections intracellulaires en utilisant des nanovecteurs polymériques pour délivrer ces médicaments au sein des cellules. Ces nanovecteurs représentent également un atout dans l’utilisation de novo d’antibiotiques oubliés et non utilisés en raison d’une mauvaise pharmacodistribution. Actuellement, la création de ces nanovecteurs ou nanomédicaments repose en grande partie sur le développement de systèmes de microfluidiques. En raison de cette approche, ces développements restent actuellement cantonné dans les laboratoires de recherches. Le projet de thèse Printdrug vise à « imprimer » directement ces nanomédicaments par des procédés d’impression jet d’encre en prenant partie des gouttes de très faible volumes (1 à 10 pL) crées de manière reproductible. Ces pico-réacteurs serviront à développer de nouvelles voies de synthèse de nanovecteurs polymériques. Les propriétés de transport de médicaments de ces nanovecteurss imprimés seront évaluées au cours de la thèse. Ce projet permettra également le développement de prototypes d’imprimantes pour la création de nanoparticules polymériques.

 

Retour en haut