| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | English
Univ. Paris-Saclay
Capteurs chimiques à bases de matrices nanoporeuses pour la détection de métabolites volatils de la tuberculose
William Bamogo
Mardi 20/01/2015, 14:00-17:00
Amphi. Bloch, Bât. 774, Orme des Merisiers, CEA-Saclay

La tuberculose tue près de 2 millions de personnes chaque année, principalement en Asie et en Afrique. Des méthodes de diagnostic peu coûteux adaptées aux conditions sanitaires de ces régions sont nécessaires dans l’optique de mieux contrôler la transmission et dispersion de la maladie.

Le projet de thèse a pour objectif d’explorer de nouvelles voies de diagnostic, en particulier celle de la détection de métabolites spécifiques de la maladie dans l’haleine des malades. Il s’agit d’élaborer des capteurs luminescents à base de matériaux nanoporeux dopés de complexes de terbium pour détecter un métabolite très spécifique de Mycobacterium tuberculosis, l’acide nicotinique

Les différentes étapes qui ont conduit à la production de ce capteur seront décrites. Elles concernent les études de complexation de l’acide nicotinique avec le terbium en solution en présence de divers interférents, celles de la production de matériaux nanoporeux aptes à piéger l’acide nicotinique ainsi que la génération de mélanges gazeux calibrés du métabolite et les études d’exposition des capteurs.

Contact : Thu-Hoa TRAN-THI

 

Retour en haut