| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | English
Univ. Paris-Saclay
Des liquides surfondus aux verres : Etude des corrélations à et hors équilibre
 
SPEC/GMFD
Mercredi 28/09/2011, 14:15
Amphi. Bloch, Bât. 774, Orme des Merisiers, CEA-Saclay

Résumé :

Lorsqu’un liquide est refroidit suffisamment vite, la cristallisation peut être évitée. On a alors un liquide surfondu dont le temps de relaxation Tg augmente fortement quand la température diminue vers la température de transition vitreuse Tg. En-dessous de Tg, le système est dans l’état vitreux. Il vieillit : Tg augmente au cours du temps. L’existence d’une longueur de corrélation croissante associée au ralentissement de la dynamique des liquides surfondus (ou des verres) est une des grandes questions toujours ouvertes dans la physique de la transition vitreuse. Des arguments théoriques très généraux ont montré que la mesure de la susceptibilité alternative non linéaire d’ordre trois des liquides surfondus (ou des verres) donnait directement accès à la longueur de corrélation dynamique ξdyn. Nous avons mis au point une expérience à haute sensibilité permettant d’accéder à deux susceptibilités diélectriques non linéaires d’ordre trois près de Tg. Nos résultats obtenus sur du glycrol surfondu sont quantitativement en très bon accord avec les prédictions théoriques. Ils montrent que ξdyn augmente lorsque T diminue vers Tg. En dessous de Tg, l’étude du vieillissement d’une des susceptibilités non linéaires nous a permis de mettre en évidence que ξdyn augmente au cours du temps. Ces résultats renforcent le scénario selon lequel la transition vitreuse serait liée à un point critique sous-jacent, ce qui expliquerait l’ubiquité du comportement vitreux dans la nature.


Mots clés : Transition vitreuse, liquide surfondu, verre, vieillissement, hétérogénéités dynamiques, corrélations dynamiques, susceptibilité diélectrique, mesures non linéaires.

Contact : coralie.brun@cea.fr

Se rendre au SPEC.

Contact : Sawako NAKAMAE

 

Retour en haut