| Centre
Paris-Saclay
| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST | English
Univ. Paris-Saclay
Visio conférence - Publications scientifiques : stratégies des grands éditeurs et consentement à payer
Journée IST organisée par :
ABDU - Consortium Couperin - EPRIST
Jeudi 11/02/2021, 09:30-17:00
Amphi. Bloch, Bât. 774, Orme des Merisiers, CEA-Saclay

Journée d'information du CCSD (et HAL CEA)

Inscription obligatoire -   Programme.

Résumé :

Comprendre le marché de l’information scientifique à partir de l’analyse d’autres marchés ayant de fortes similitudes, quels enseignements peut-on tirer d’une analyse comparative ?

Le marché de l’édition scientifique internationale, essentiellement la partie revues savantes, possède des caractéristiques très particulières. Il s’agit d’un marché où la valeur du produit repose sur le prestige et où les tarifs pratiqués par les éditeurs ne sont pas en relation avec les coûts de production, par ailleurs une partie substantielle des produits et services commercialisés sont délivrés gratuitement par les communautés scientifiques (articles, relecture des articles).

Ce décalage entre les coûts de production et le prix de vente est clairement perceptible en examinant les marges financières réalisées par les grandes sociétés du secteur, ces marges dépassent souvent les 30%, taux atypique que l’on ne rencontre pas dans un marché concurrentiel. Le marché de l’édition scientifique est aussi caractérisé par son inélasticité, à savoir une faible dépendance de la demande aux variations de prix. Cette faible dépendance s’explique par le caractère non substituable des revues scientifiques et par leur caractère plus ou moins indispensable. Ce marché oligopolistique a fait l’objet de nombreuses analyses.

Le propos de la journée d’étude est d’essayer de mieux comprendre les ressorts et les mécanismes du marché de l’édition scientifique en s’appuyant sur des analyses d’autres marchés qui s’y apparentent pour partie (secteur du luxe, du médicament, etc.). Ces éclairages et cette tentative de comparaison visent à mieux comprendre les spécificités et les éventuels moyens de modifier la relation qu’entretiennent éditeurs, chercheurs et bibliothécaires. Un des éléments clé de la relation entre éditeurs et institutions académiques est la notion de consentement à payer, ce dernier s’est fortement affaibli ces dernières années, concurrencé par l'avancée de la science ouverte.


https://jestrategies.sciencesconf.org/


Contact : Luc BARBIER

 

Retour en haut