CEA |   |   |   |   |   |   | webmail : intra - extra |  Accès VPN-SSL | Contact | English
 /
Du nanotube de carbone à la micelle : le plus court chemin vers un nanomédicament ?
Eric Doris
CEA, iBiTec-S, Service de Chimie Bioorganique et de Marquage
Jeudi 12/04/2018, 11h00-12h00
NIMBE Bat.127, p.26, CEA-Saclay

Un des enjeux de la nanomédecine consiste à véhiculer les molécules actives à travers différentes barrières biologiques pour atteindre spécifiquement une cible. Avec l’émergence des nanotechnologies, de nouveaux vecteurs sont aujourd’hui disponibles, mais le développement de « transporteurs » biocompatibles, ayant une capacité de chargement élevée, un temps de circulation sanguine accru et une biodistribution favorable reste un défi que nous avons tenté de relever. Les approches mises en oeuvre au laboratoire reposent sur la construction de vecteurs auto-assemblés en présence ou en absence d’une matrice à base de nanotubes de carbone. Différentes architectures ont ainsi été conçues et évaluées in vivo pour des applications en diagnostic par imagerie de fluorescence et en thérapie anticancéreuse. Les résultats obtenus au cours de ces études seront présentés.

Contact : Corinne CHEVALLARD

 

Retour en haut