| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact | English
Univ. Paris-Saclay
Faits Marquants LIDyL/LFP
Fabien QUERE
Groupe Physique à Haute Intensité
Vendredi 23/05/2014, 11:30-12:30
LIDYL Bât.522, Grande salle 137-138, CEA-Saclay

«Ptychographie sur réseaux plasmas transitoires »

A.Leblanc, S. Monchocé, S. Kahaly, et F. Quéré
Groupe Physique à Haute Intensité

 

Un enjeu majeur pour l'étude des interactions laser-matière à ultrahaute intensité est de trouver des méthodes simples pour à la fois contrôler ces interactions, et les caractériser à de très petites échelles spatiales (micron) et temporelles (attoseconde à femtoseconde). Dans ce contexte, je montrerai comment, grâce à une mise en forme très simple d'un faisceau laser femtoseconde de haute puissance, on peut générer des 'réseaux plasmas' résistant à des impulsions laser ultraintenses, à la surface d'une cible initialement plane (lame de verre). En exploitant une technique d'imagerie par diffraction appelée ‘ptychographie’, ces réseaux plasma transitoires peuvent alors être utilisés comme objets diffractants pour reconstruire spatialement, en amplitude et en phase, le champ harmonique En(x) généré à la surface de la cible. Ces résultats ont largement dépassé nos objectifs initiaux, et j'insisterai donc sur le cheminement inattendu qui nous y a menés.

 

 

Figure 1 : A gauche, carte de densité d’un réseau plasma transitoire,  1.18 ps après le faisceau laser de création du plasma. A droite, spectre harmonique résolu angulairement, obtenu expérimentalement sur une cible plane. Au centre, profil obtenu pour des harmoniques générées sur un réseau plasma transitoire. La diffraction par le réseau est clairement observée.

Contact : Caroline LEBE

 

Retour en haut