|   |   |   |   |   |  | webmail : intra-extraAccès VPN |  Accès IST |  Contact | English
Univ. Paris-Saclay
HDR : Des molécules aux dispositifs, de la fonctionnalisation de surface au contrôle des interfaces
Bruno Jousselme - IRAMIS/SPCSI/LCSI
Mercredi 05/09/2012, 14:00
Amphi. Bloch, Bât. 774, Orme des Merisiers, CEA-Saclay

Les systèmes organiques Π-conjugués revêtent un grand intérêt du fait de leurs applications potentielles dans les domaines des nouvelles énergies et de la nanoélectronique. C’est dans cette optique que différentes démarches ont été entreprises jusqu’à présent avec notamment la synthèse de nanosystèmes dynamiques capables d’engendrer un mouvement moléculaire, de systèmes donneur-accepteur modèles pour l’étude des processus élémentaires impliqués dans la conversion photovoltaïque, de nouveaux matériaux d’électrodes pour la catalyse et la production ou la consommation de l’hydrogène ou la réduction de l’oxygène, de dérivés du fullerène pour le développement de membranes pour les piles à combustibles, ou encore par la modification de nanotubes de carbone pour le développement de dispositifs optoélectroniques.

Les perspectives de recherche, en lignée avec ce qui a été développé jusqu’à présent, concerneront la fonctionnalisation chimique et électrochimique de surfaces ou de nano-objets par des molécules organiques, afin de fabriquer facilement et à moindre coût de nouveaux dispositifs. L’objectif principal est de fabriquer les briques élémentaires de demain dans le domaine des nouvelles énergies, plus particulièrement dans les champs des piles à combustibles et de la photo-catalyse, ou dans le domaine de la nanoélectronique via le développement de diélectriques et de points mémoires de type memristors.

Contact : Bruno JOUSSELME

 

Retour en haut