| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact
Univ. Paris-Saclay
Groupe de Physique à Haute Intensité
logo_tutelle 

L’activité du groupe est centrée sur l’interaction de lasers ultracourts avec la matière condensée, dans une gamme d’éclairement comprise entre 1012W/cm2 et 1019W/cm2. Les expériences nécessitant un éclairement élevé sont réalisées sur une installation laser mise à notre disposition (LASER UHI10), l’accès au serveur LUCA nous est ouvert pour des campagnes à éclairements plus modestes. Deux thèmes sont abordés :

les propriétés optiques des solides très excités : notre objectif scientifique est de caractériser le comportement de la matière à la densité du solide, dans des régimes d’éclairements modérés, typiquement entre 1012 et 1015W/cm2. Nous étudions principalement le phénomène de claquage induit par laser dans les matériaux ainsi que la transition de l’état de matériau transparent à celui de plasma réfléchissant dans un diélectrique.

l’interaction laser-matière à ultra-haute intensité (1016-1019W/cm2). La course aux éclairements élevés a permis en quelques années d’accéder à un régime d’interaction pour lequel l’énergie conférée aux particules atteint le domaine relativiste. Des résultats récents montrent qu’il est possible d’accélérer des ions à plusieurs dizaines de MeV, d’obtenir des électrons rapides monoénergétiques, de produire des neutrons par réaction de fusion, ou encore de générer des photons X par conversion de fréquence dans le matériau irradié. Dans cette gamme d’éclairement élevé, nous souhaitons caractériser et développer des sources de courte longueur d’onde en vue de leurs applications. En particulier, nous étudions :

- la génération d’harmoniques d’ordre élevé par interaction laser-solide en régime relativiste .
- l’utilisation du rayonnement harmonique généré en gaz pour sonder des plasmas denses et chauds créés par laser .
- la génération de rayonnement X incohérent créé à partir d’irradiation intense de poudres microniques .
- Génération de particules et applications à l’étude de dégâts infligés aux matériaux. Ces études seront menées dans une salle radioprotégée, actuellement en cours d’aménagement.

 
#275 - Màj : 24/04/2013

 

Retour en haut