| | | | | | | webmail : intra-extra| Accès VPN| Accès IST| Contact
Univ. Paris-Saclay
19 novembre 2012
Inauguration de l'accélérateur d'électrons du projet Sirius
logo_tutelle logo_tutelle logo_tutelle 
Le Laboratoire des Solides Irradiés (École polytechnique/CEA/CNRS) inaugure, lundi 19 novembre, son nouvel accélérateur d’électrons SIRIUS (Système d'Irradiation pour l'Innovation et les Utilisations Scientifiques) à l’École polytechnique. SIRIUS va délivrer des électrons d’énergie comprise entre 150 keV et 2,5 MeV afin d’étudier, en temps réel et à basse température, les défauts créés sous irradiation dans les matériaux et les nouvelles propriétés qui en résultent.

 

 

Cette plateforme d’irradiation aux électrons, acquise en 2010, a démarré en phase de test dès avril 2011. Elle est destinée à une large communauté d’utilisateurs, au niveau national et international. Le Laboratoire des Solides Irradiés (LSI) devient ainsi laboratoire d’accueil pour les irradiations aux électrons et intègre, à ce titre, le Réseau national d'accélérateurs pour l'irradiation des matériaux (Réseau EMIR). Le projet SIRIUS a reçu les soutiens financiers notamment de l’École polytechnique, du CEA et du Conseil régional d’Île-de-France.

Le Laboratoire des Solides Irradiés (LSI)

Le LSI, unité mixte de recherche dont les tutelles sont l’École polytechnique, le CEA et le CNRS, étudie les effets d’irradiation dans les solides. La pluridisciplinarité (théorie et expérience, physique et chimie) est une composante forte du laboratoire, lui permettant de développer des projets innovants sur les matériaux.

À l’aide d’un accélérateur d’électrons comme SIRIUS, le LSI étudie les modifications induites par l’irradiation des différents matériaux du cycle du combustible nucléaire (polymères, céramiques, verres et métaux).

L’irradiation peut également être utilisée comme un moyen de piloter à dessein les propriétés d’un matériau. Le laboratoire mène ainsi des études sur la dynamique des vortex dans les supraconducteurs, le contrôle des propriétés optiques et la production de nanomatériaux sous irradiation.

 

 
Inauguration de l'accélérateur d'électrons du projet Sirius

Bruno Boizot, Chef du projet, présente l'accélérateur Sirius à I. This St Jean, vice-présidente de la Région Ile-de-France chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche, et Didier Normand, Chef de L'IRAMIS.

Inauguration de l'accélérateur d'électrons du projet Sirius

Les responsables successifs de l'IRAMIS/LSI (anciennement SESI : Section d'Etude des Solides Irradiés). De gauche à froite : Martine Soyer (actuelle responsable), Guillaume Petite (à l'origine du projet Sirius), Charles de Novion (09/1989 – 12/2001), Daniel Lesueur, Yves Quéré (1969-1983), Florence Albenque-Rullier.

À l’occasion de l’inauguration de ce nouvel accélérateur d’électrons, Martine Soyer, Directrice du LSI, Guillaume Petite, précédent Directeur du LSI et Bruno Boizot, responsable du projet, présenteront le Laboratoire des Solides Irradiés ainsi que SIRIUS. Plusieurs personnalités participeront également à l’inauguration :

- Yves Quéré, Fondateur du LSI et membre de l’Académie des Sciences

- Jean-Paul Duraud, Directeur adjoint des Sciences de la Matière au CEA,

- Jean-François Pinton, Directeur de l’Institut de Physique du CNRS,

- Isabelle This Saint Jean, Vice-Présidente chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, représentant le Conseil régional d’Île-de-France.

 
#2014 - Màj : 13/05/2013

 

Retour en haut